La société postale a déjà été contrainte d'augmenter sa capacité de stockage, en recourant à d'autres entrepôts pour stocker ces commandes, explique l'hebdomadaire.

La combinaison d'une augmentation des ventes en ligne due à la pandémie et des nouvelles règles de TVA semble avoir exacerbé les retards dans la livraison des colis à travers le Portugal en ce qui concerne les commandes provenant de pays tiers.

Les informations officielles ne sont pas précises quant au nombre exact de colis détenus dans les entrepôts de la CTT. Les seules informations publiées confirment que 450 000 commandes sont arrivées de l'extérieur de l'UE entre le 1er juillet et le 21 septembre - un chiffre qu'Expresso estime très éloigné du nombre réel de commandes en attente d'expédition.

CTT attribue les retards aux nouvelles règles de TVA et à l'augmentation du nombre d'achats en ligne pendant la pandémie. En outre, CTT a déclaré à The Portugal News que les vendeurs de marchandises provenant de l'extérieur de l'Union européenne sont également responsables, affirmant que ces entités privées doivent adapter leur gestion aux nouvelles règles en matière de TVA. "Le processus douanier actuel de CTT est basé sur une information préalable de l'entreprise qui vend les marchandises en dehors de l'Union européenne", ce qui signifie qu'une preuve de paiement de la TVA doit être fournie par le vendeur à l'opérateur postal de destination - dans ce cas CTT - par un message électronique respectant un protocole spécifique.

Depuis le 1er juillet 2021, date d'entrée en vigueur de la nouvelle directive qui modifie le régime de la TVA, tous les biens importés de l'extérieur de l'UE sont soumis à la TVA (IVA).