Selon le président de Turismo do Algarve, João Fernandes, alors que la saison de golf dans la région a démarré sur les chapeaux de roue, on espère également que les indicateurs positifs pourraient se poursuivre jusqu'en février ou mars de l'année prochaine, contribuant ainsi à dynamiser le secteur qui a été durement touché par les restrictions mises en place en raison de la pandémie de Covid-19.

"De septembre à novembre, nous avons des niveaux de demande très élevés", a déclaré le président de Turismo do Algarve à l'agence de presse Lusa, soulignant que la reprise dans ce segment du marché pourrait même "avoir une demande à partir de février ou mars" de 2022, après une enquête sur les restrictions de voyage au Royaume-Uni en raison de la pandémie.

Le moment le plus populaire pour les golfeurs d'affluer vers les parcours de l'Algarve est généralement pendant la traditionnelle basse saison des vacances d'été. Cela n'a pas échappé à João Fernandes qui a déclaré que le golf a toujours eu la "malheureuse coïncidence que les périodes de confinement coïncident avec les périodes de plus grande demande habituelle", cependant "à partir de septembre de cette année, le secteur a commencé à attirer la demande".

Pour le responsable du tourisme en Algarve, cette nouvelle demande est due à "deux phénomènes intéressants". Selon Fernandes, l'augmentation de la demande a été influencée par "des réservations successives qui ont été reportées et confirmées, ce que l'on appelle les "rebookings"", et par "la recherche d'offres de "dernière minute", très proches du lieu de la réservation elle-même", ce qui a été stimulé par le retour des golfeurs britanniques et irlandais et la reprise de ce marché clé qui représente "73% des parcours de golf en Algarve".

Le marché britannique et irlandais

"Avec la tenue de l'IGTM [International Golf Travel Market] au Pays de Galles, qui est le principal salon de l'industrie du marché du golf, j'ai eu l'occasion de recueillir les réactions des 40 parcours 'in loco' de l'Algarve, et j'ai eu des réactions très positives, les parcours étant pratiquement pleins jusqu'à la fin du mois de novembre et la demande se faisant toujours sentir pour le mois de décembre", a-t-il déclaré.

Selon le président de Turismo do Algarve, "les attentes, surtout à partir de mars, et dans certains cas jusqu'en février", indiquent un "marché du golf qui se redresse fortement", s'ajoutant au "comportement très positif" du principal marché de ce produit en Algarve, les Britanniques et les Irlandais.

Elidérico Viegas a déclaré à Lusa que les "perspectives du golf, étant donné les circonstances, sont assez bonnes", ce qui se traduit par "une reprise après presque plus d'un an et demi sans touristes et pratiquement sans activité", cependant, il ne considère pas encore que le secteur soit revenu au niveau pré-pandémie.

Selon le président de l'Association des hôtels et des entreprises touristiques de l'Algarve (AHETA), le golf "présente déjà une reprise intéressante, et la levée attendue des restrictions dans les pays d'origine des touristes "se traduira par une augmentation progressive des recherches pour ce segment de marché".