Nous en avons tous un - ou plusieurs - et nous n'en parlons pas tous les jours. Elles ont une fonction et portent différents noms : le trône, la tourbe, les chiottes, la tête, le bidon, la cuvette, les toilettes, et probablement d'autres noms un peu indélicats à énumérer ici.

Je ne vais pas vous donner ici une histoire détaillée de ces toilettes, mais vous pouvez considérer ceci comme une version " en pot " !

Dans les temps anciens, les gens s'accroupissaient et faisaient leurs besoins dans les buissons, et les premières traces de toilettes simples en tant que telles proviennent de Mésopotamie, à la fin du quatrième millénaire avant Jésus-Christ. Il s'agissait de fosses d'environ 4,5 mètres de profondeur, tapissées d'une pile de cylindres creux en céramique d'environ un mètre de diamètre. Les utilisateurs s'asseyaient ou s'accroupissaient au-dessus des toilettes, et les excréments restaient à l'intérieur des cylindres, les liquides s'écoulant vers l'extérieur par les perforations des anneaux. (Pouvez-vous imaginer l'odeur ?)

Environ 1 000 ans plus tard, les Minoens de l'île de Crète, en Méditerranée, ont amélioré les toilettes en ajoutant la possibilité de tirer la chasse d'eau, mais uniquement pour l'élite. Le premier exemple connu se trouvait dans le palais de Knossos, et l'eau était utilisée pour évacuer les déchets des toilettes dans le système d'égouts du palais. Les latrines apparemment primitives qui utilisaient un courant d'eau constant pour évacuer les déchets remontent à au moins 5 000 ans.

Les latrines publiques romaines ressemblaient beaucoup à celles des Grecs : des pièces bordées de bancs en pierre ou en bois placés au-dessus d'un égout. Il n'y a pas de traces de barrières entre les sièges des toilettes, mais les gens avaient probablement une certaine intimité grâce à leurs longs vêtements et aux fenêtres limitées. Il s'agissait peut-être d'un événement social !

Les Romains percevaient des démons partout, et certains ouvrages romains font référence à ceux qui se cachaient dans les toilettes. Les démons pouvaient vous jeter un sort, disait-on, et lorsque ce sort était jeté, vous mouriez ou vous tombiez malade. Rien d'étonnant à cela, les toilettes n'étaient pas les endroits les plus sains, l'eau remplie d'excréments s'écoulant vers le haut lors des inondations. Les gaz explosifs pouvaient aussi être un problème, et il était possible de voir une flamme sortir d'un de ces trous à cause du méthane qui s'accumulait dans les égouts sous les toilettes. (Oui, je peux voir l'image aussi !)

Les toilettes modernes avec chasse d'eau ont été décrites dès 1596 par Sir John Harington, un courtisan anglais et filleul de la reine Elizabeth I. Son dispositif consistait en une cuvette ovale de 2 pieds de profondeur imperméabilisée avec de la poix, de la résine et de la cire et alimentée par l'eau d'une citerne située à l'étage. La chasse d'eau du pot de Harington nécessitait 7,5 gallons d'eau, un véritable torrent à l'époque où la plomberie intérieure n'existait pas. Harington a noté que lorsque l'eau était rare, jusqu'à 20 personnes pouvaient utiliser sa chaise percée entre deux chasses d'eau !

En 1775, l'inventeur écossais Alexander Cumming a obtenu le premier brevet pour une toilette à chasse d'eau. Sa plus grande innovation était le tuyau en forme de S sous la cuvette qui utilisait l'eau pour créer un joint empêchant les gaz d'égout de pénétrer dans les toilettes.

Le nom de Thomas Crapper vient toujours à l'esprit lorsqu'il est question de toilettes - c'est un impresario londonien du 19e siècle qui a fabriqué l'une des premières gammes de toilettes à chasse d'eau à grand succès. Crapper n'a pas inventé les toilettes, mais il a développé le robinet à bille, un mécanisme amélioré de remplissage du réservoir encore utilisé aujourd'hui dans les toilettes.

Les Japonais sont maintenant en avance avec leurs toilettes intelligentes, construites avec une technologie intelligente, et celles-ci commencent à être utilisées par les personnes handicapées. En termes simples, cela signifie que les toilettes intelligentes peuvent interagir avec leur utilisateur par le biais d'un accès à distance. D'une simple pression sur un bouton, vous pouvez tirer la chasse, arroser et sécher ! Ces toilettes high-tech sont le système de toilettes le plus avancé au monde. Avec une télécommande, elles peuvent laver par pulvérisation, sécher à l'air libre, s'arrêter, désodoriser et s'auto-nettoyer, elles ont une veilleuse intégrée et sont économes en énergie.

High tech toilets

Cela semble fantastique - jusqu'à ce que quelqu'un parte avec la télécommande ou la fasse tomber dans les toilettes !