Mareile Paley est une passionnée du mouvement. Ainsi, le Pilates est apparu dans sa vie comme un moyen naturel d'exprimer le mouvement du corps. En plus d'être professeur de Pilates, Mareile est diplômée en design graphique où elle a travaillé avant de décider de se consacrer à la pratique du Pilates.

Du graphisme au monde du Pilates

Née en Allemagne, Mareile Paley s'est toujours sentie citoyenne du monde, si bien que dès son plus jeune âge, elle a décidé de quitter son pays natal. Après avoir obtenu son diplôme à New York, elle a fait ses valises et s'est installée avec son mari dans les montagnes du Pakistan, où elle a trouvé des opportunités de travail en tant que graphiste indépendante.

Après plusieurs années de freelance et de voyages à travers le continent asiatique, elle s'est retrouvée à Hong Kong avec un emploi à temps plein : "Pour la seule fois de ma vie, j'ai travaillé quatre ans dans un emploi régulier en tant que directrice artistique. Puis je suis tombée enceinte et j'ai commencé à me dire qu'il était agréable d'être freelance - toute cette liberté, ainsi que les voyages et les aventures. J'ai donc repris ma vie de freelance", me dit-elle.

Entre-temps, par pure coïncidence, elle a découvert le Pilates : "Je suis tombée amoureuse de la méthode lors de mon premier cours à Hong Kong. J'ai pratiqué le Pilates tout au long de ma première grossesse et cela m'a définitivement aidé à retrouver la forme rapidement après."

Cependant, lorsqu'elle a voulu revenir après la naissance du bébé à son exercice physique préféré, le studio était fermé : "Il n'existait plus. J'ai cherché un autre studio, mais je n'en ai pas trouvé à l'époque. À la place, j'ai trouvé une formation de professeur de Pilates et je me suis dit que je pourrais peut-être devenir professeur de Pilates et que je n'aurais pas à travailler pour des sociétés en faisant des prospectus qui finissent à la poubelle. C'est ainsi que je suis devenue professeur de Pilates, non pas parce que je cherchais à changer de carrière, mais parce que cela me semblait être quelque chose d'intéressant à faire", dit-elle.

Plus de 10 ans à organiser des retraites de Pilates

Il y a douze ans, lorsque Mareile a commencé à travailler comme professeur, les retraites de Pilates n'étaient pas aussi courantes qu'aujourd'hui. À l'époque, alors que les retraites de yoga commençaient à apparaître, les retraites de Pilates n'existaient pas.

L'idée est née presque par hasard. En 2009, "j'étais assise dans un bar avec une amie qui était rédactrice en chef d'un magazine de bien-être. Son travail consistait essentiellement à participer à des retraites de yoga dans des lieux exotiques et à en faire un article. J'ai suggéré en plaisantant qu'elle m'envoie faire une retraite de Pilates et que j'en fasse un article pour le magazine. Elle a dit "oui" !

Cependant, "à l'époque, il n'y avait pas de retraites de Pilates, on n'en trouvait nulle part, mais j'ai trouvé de nombreux lieux de rencontre et j'ai décidé d'organiser ma propre retraite de Pilates. En 2010, j'ai donc organisé ma première retraite à Bali et, à ma grande surprise, 15 personnes se sont inscrites. C'est ainsi que sa société, Life in Movement, a vu le jour. Depuis dix ans, Mareile organise des retraites de Pilates dans le monde entier, du Mexique au Sri Lanka et au-delà.


Un nouveau concept au Portugal

Après des années passées à visiter les plus beaux sites de bien-être du monde, Mareile a décidé de s'installer au Portugal avec sa famille, afin de donner naissance au "Center for the Art of Life in Movement" (CALM), un projet d'hôtel de bien-être régénérateur qui associe le Pilates au tourisme durable.

Les nouvelles installations seront construites à Palmela, un village du district de Setúbal : "Nous avons d'abord passé beaucoup de temps en Algarve, mais je pense que ce qui nous plaît le plus dans cette région, c'est qu'elle donne l'impression d'être un lieu très authentique. J'aime le fait que lorsque je vais dans un supermarché, les gens parlent portugais. Nous pouvons pratiquer notre portugais et apprendre à connaître les vieilles dames et les histoires qu'elles ont à raconter", a-t-elle déclaré.

CALM sera un centre de retraite exclusif situé à 30 minutes de Lisbonne, dans la Serra da Arrabida, un lieu dont elle est tombée amoureuse après un voyage de six mois à la recherche de "l'endroit idéal pour vivre" dans tout le pays. Si Mareile a déjà constitué une équipe solide pour CALM et bénéficie du soutien de la municipalité locale, elle est toujours à la recherche du bon partenaire commercial pour co-créer ce rêve avec la même passion qu'elle.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les retraites et les formations de professeurs de Pilates 2022 de Life in Movement (proposées au Portugal et en Grèce) ou suivre le développement de CALM, la première retraite de bien-être par le Pilates au Portugal, veuillez consulter les sites https://www.lifeinmovement.co/ et https://calmportugal.com/.