À propos de Jacob et Christina

Ce jeune couple a décidé d'échanger sa vie professionnelle quotidienne à Munich contre un voyage à vélo à travers l'Europe pendant un an. Christina est enseignante et Jacob est chimiste. Bien qu'ils soient actifs dans leur vie quotidienne, ils admettent que "ce n'est rien comparé à maintenant".

Bien que leurs plans initiaux aient changé en raison de la pandémie et ne sachant pas à quoi ressemblerait le voyage, ils ont choisi l'option la plus écologique pour aller de A à B : faire du vélo et rester en Europe. Ils se sont lancés dans ce voyage passionnant en août de l'année dernière et sont maintenant à mi-chemin de leur périple, ayant quitté le Portugal juste après le Nouvel An, bien que ce soit une destination difficile à quitter. Ils prévoient actuellement de s'arrêter à Valence, puis de visiter Majorque, la France, la Belgique, les Pays-Bas et certains pays scandinaves au cours de l'été, avant de rentrer à Munich à la fin du mois d'août.

Ils ont tenu à souligner que "nous savons que voyager est un luxe et nous nous sentons très privilégiés de pouvoir le faire, et encore, pendant si longtemps ! Avec ce projet de collecte de fonds, nous voulons partager avec des personnes qui vivent dans une partie moins privilégiée du monde et nous espérons que beaucoup d'autres personnes penseront de la même façon."

Leur projet

"L'UNICEF mène actuellement un projet qui transforme les déchets plastiques en briques qui sont ensuite utilisées pour construire des salles de classe en Côte d'Ivoire, en Afrique de l'Ouest. De cette façon, les enfants peuvent non seulement apprendre avec un toit au-dessus de leur tête, mais aussi sur des questions d'hygiène, comment créer et prendre soin d'un jardin scolaire : durabilité et éducation en un. "Jacob a expliqué que "la Côte d'Ivoire produit beaucoup de déchets, notamment sous forme de plastique, et qu'une entreprise colombienne, Conceptos Plásticos, transforme les déchets plastiques en briques en Côte d'Ivoire, ce qui permet aux gens de travailler sur place".

Christina a ajouté : "En tant qu'enseignante, j'enseigne aux enfants de ma classe que l'utilisation du plastique n'est pas aussi bonne qu'ils le pensent et que nous pouvons également prendre soin de notre planète. Ce projet n'est pas seulement l'occasion d'être éduqué, mais aussi pour les enfants d'en apprendre davantage sur leur planète et sur la façon d'être proactif pour rendre le monde meilleur, tout en apprenant l'hygiène."

"Le fait que nous vivions une vie plus ou moins sans plastique au cours des cinq dernières années est ce qui nous a initialement inspirés à choisir ce projet et c'est quelque chose qui nous passionne tous les deux, notre objectif est donc de collecter 16 900 € pour ce projet."

Le but de leur voyage

Ils m'ont dit : "Nous sommes déçus que les gouvernements ne fassent pas assez pour éviter cette crise climatique. C'est donc à nous, les gens ordinaires, d'agir et nous essayons d'encourager tout le monde à rendre le monde meilleur. Nous pensons que chacun a le choix et peut agir, même les petits choix quotidiens peuvent faire la différence. Par exemple, refuser les sacs en plastique dans les supermarchés et apporter ses propres sacs de la maison, prendre les transports en commun ou marcher davantage au lieu d'utiliser sa voiture, car il y a différentes façons de se rendre d'un point A à un point B. Nous sommes tous dans le même bateau et oui, nous sommes des rêveurs !".

Le Portugal à vélo

Ils n'avaient pas visité le Portugal avant ce voyage et Jacob m'a dit : " J'ai toujours voulu aller au Portugal et cela a fini par être une grande destination pour nous pendant ce circuit. Nous avions initialement prévu de passer quatre semaines au Portugal, mais dès le premier jour, nous avons décidé de rester plus longtemps et nous avons fini par y rester 10 semaines !" Christina a ajouté : "Dès le premier jour, nous avons trouvé les gens si sympathiques et détendus, et nous avons vraiment aimé la nature et même les tuiles des maisons. Nous nous sommes vraiment sentis chez nous et nous avons décidé de faire du vélo tout le long de la côte."

"Nous avons choisi cet itinéraire parce que nous n'aimons pas faire du vélo en terrain montagneux, malgré cela, Ericeira, Sintra et Lisbonne avaient quelques parties escarpées et restaient un défi et nous faisons généralement du vélo trois ou quatre jours d'affilée avant de nous reposer, ce qui est important pour nous car nous voulons visiter des lieux touristiques."

J'ai demandé au couple, quels sont les endroits qui les ont vraiment marqués lors de ce voyage et Christina m'a répondu que "Nous avons vraiment aimé les grandes villes de Porto et Lisbonne mais nous aimons aussi beaucoup la nature et donc nous avons vraiment apprécié les paysages et les plages de l'Algarve et nous y sommes restés pendant quatre semaines. Pour nous, Cabo São Vincente, s'est vraiment démarqué, surtout pour le faire en vélo."

L'expérience dans son ensemble

Christina m'a dit : "Nous avons appris que le travail n'est pas tout dans la vie et nous apprécions d'avoir la flexibilité de choisir ce que nous faisons chaque jour, ce qui rend cette expérience différente des autres vacances, c'est que nous pouvons rester plus longtemps dans un certain endroit, ce qui est un luxe." De plus, "Nous remarquons davantage la nature et les différentes choses dans chaque pays et nous nous demandons si cela va changer notre perspective de retour en Allemagne. Nous pensons également que Munich est définitivement différente de l'Europe du Sud, car les gens passent beaucoup plus de temps à l'extérieur qu'à Munich, ce que nous avons absolument adoré. Nous ne nous sommes pas sentis limités dans nos déplacements et avons trouvé l'expérience du Portugal très positive, car les gens sont attentionnés les uns envers les autres."

Pour plus d'informations sur leur fantastique voyage et leurs efforts de collecte de fonds, veuillez consulter le site https://cyclingforplaneta.com/ où vous pouvez faire un don pour leur projet et cliquer sur "Polarsteps" où ils affichent chaque "pas" qu'ils ont fait au cours de cette tournée. Ils ont également un Chaîne YouTube https://www.youtube.com/channel/UC4H4Kokzdnmyf8RBfhO3fRQ où vous pouvez trouver des vidéos de leur séjour au Portugal qui résume bien leur voyage. Enfin, vous pouvez les suivre sur Facebook en cherchant "Cycling for planet A" et sur Instagram @cycling_for_planet_a pour vous tenir au courant de leurs voyages.