La première édition du sommet Algarve Tech Hub a lieu du 28 mars au 3 avril, en Algarve, avec plusieurs entités qui se réunissent pour discuter de l'avenir de l'Algarve en termes de technologie.

Le sommet, qui a été organisé en trois mois environ par 12 entités, accueille plusieurs activités, conférences, expositions, arts numériques et événements de mise en réseau qui se déroulent à Faro et Loulé pour impliquer les principaux acteurs de la région.

Encore du travail à faire

L'événement, qui a débuté le 28 mars à 9h00, a été marqué par une cérémonie d'ouverture à 12h00 à l'Université de l'Algarve, Campus da Penha, à Faro, où, outre la présentation du programme de l'événement, un débat s'est ouvert sur le besoin de compétences technologiques pour l'Algarve.

À cet égard, Paulo Águas, directeur de l'université d'Algarve, a admis que la région avait encore beaucoup à faire. Par rapport à d'autres régions du pays, les niveaux de technologie sont très en retard sur le reste des régions. Sur cette base, l'Algarve se situe juste devant les Açores.

Pour étayer ses propos, il a cité des chiffres des Nations unies sur l'IDH (indice de développement humain) pour analyser le Portugal et le comparer à d'autres nations. En ce sens, il a déclaré que le Portugal se classe 38e dans la dimension de la connaissance.

Toutefois, si nous ne comparons que les régions portugaises, Lisbonne serait à la 21e place, au même niveau que la France, mais l'Algarve serait à la 48e place, au même niveau que l'Argentine. Par conséquent, "nous devons travailler pour être une meilleure région", a-t-il conclu.

Selon l'un des intervenants, José Apolinário, président de la Commission de coordination et de développement régional de l'Algarve, en 2019, la région comptera 778 entreprises de haute et moyenne technologie et 1 885 travailleurs, ce qui représente une augmentation de 49 % par rapport à 2009.

En outre, d'autres intervenants ont participé à l'événement, comme Miguel Fernandes, président de l'association Algarve Evolution, Francisco Serra, responsable de l'association Algarve STP (Systems and Technology Partnership), et Joana Mendonça, présidente de l'Agence nationale de l'innovation. Dans l'ensemble, ils partageaient tous le même point de vue.

Une destination attrayante

Ils pensent que le faible niveau technologique peut être résolu grâce à l'effort de l'université, à travers la formation de jeunes qualifiés en informatique, mais aussi en attirant des investissements, tant de la part des start-ups que des grandes entreprises qui veulent s'installer dans cette région.

Ils veulent donc placer l'Algarve sur la carte technologique internationale et en faire une destination de choix pour les nomades numériques, les entreprises et les investisseurs. À cet égard, ils estiment que l'un des principaux atouts de la région est la grande combinaison de loisirs et de travail qui est possible en Algarve, offrant un style de vie qui attire et inspire de nombreuses personnes dans le monde entier comme aucun autre.

L'événement aura lieu à Faro et Loulé. Pour plus d'informations sur les intervenants ou les lieux, veuillez consulter le programme ici.