Selon les statistiques du transport aérien rapide pour le mois de juillet, le mouvement des passagers dans les aéroports nationaux s'est redressé en juillet, mais il est "encore loin des mêmes valeurs", selon l'Institut national des statistiques (INE).

Les aéroports du pays ont enregistré, au cours du mois analysé, le mouvement de 1,3 million de passagers (embarquements, arrivées et transits directs), ce qui représente une baisse de 79,5% en glissement annuel, après des baisses de 94,6% en juin et de 98,5% en mai.

En juillet, neuf mille avions ont atterri sur des vols commerciaux dans les aéroports nationaux, ce qui représente une baisse de 61,8 % par rapport au même mois de l'année dernière, après des baisses de 86 % en juin et de 92,3 % en mai.

En juillet, l'entité a observé une "légère reprise", bien qu'il y ait encore eu des réductions de plus de 50 % du nombre d'atterrissages et de 70 % du nombre de passagers débarqués.

L'aéroport de Lisbonne a traité 55 % du total des passagers (6,2 millions) et a enregistré une baisse de 65,2 %.

L'aéroport de Faro, en revanche, a enregistré la plus forte baisse du nombre de passagers traités entre janvier et juillet, avec une chute de 79,8 %, si l'on considère les trois aéroports ayant le plus grand nombre de passagers au Portugal.