Gel hydroalcoolique provoquant des cas de vomissements et de vision floue

in Actualités · 18-10-2020 18:00:00 · 0 Commentaires

Cette année, le centre d'information antipoison de l'INEM (CIAV) a enregistré une augmentation de 340 % des appels passés en raison de l'exposition au gel hydroalcoolique mais avec des rapports de symptômes de faible gravité.

Fátima Rato, le médecin responsable du Centre d'information antipoison, a expliqué dans un communiqué de presse à l'Agence de presse Lusa qu'en 2019, ils ont reçu 150 appels relatifs à des situations d'exposition à un gel d'alcool et qu'en 2020 et jusqu'au 14 octobre à minuit, ils ont reçu 531 contacts.

"Cela s'explique facilement car c'est un produit que nous n'avons presque jamais utilisé et avec lequel nous vivons maintenant", a-t-elle déclaré, ajoutant qu'il y avait une prévalence d'appels en mars, avril et mai, ce qu'elle attribue au fait que les familles sont plus à la maison et ont plus facilement accès au produit.

Dans tous les cas d'assistance sur la ligne 800 250 250, les situations signalées étaient de faible gravité, mais la responsable de la Ciav a averti d'une plus grande vigilance concernant ces produits, notamment dans le transfert vers des conteneurs non identifiés.

La plupart de ces situations se sont produites accidentellement. Plus de 84 % sont survenues par voie orale, 7 % par la muqueuse oculaire, environ 3 % par inhalation et plus de 2 % par exposition cutanée. De plus, "la gravité est faible et sans conséquences majeures", a-t-elle déclaré. Les problèmes les plus fréquents étaient associés à l'irritation du système digestif, aux vomissements, à la toux, aux rougeurs des yeux et à la vision trouble.


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires