Investissement nécessaire dans les régions frontalières

in Monde · 18-09-2020 01:00:00 · 0 Commentaires

Les députés européens espagnols et portugais ont approuvé un document demandant aux deux gouvernements ibériques de prendre des mesures lors du prochain sommet luso-espagnol pour développer les régions transfrontalières, en tirant parti des fonds européens.

Ce document est le résultat du VIIIe Forum parlementaire portugais-espagnol, qui a réuni des dizaines de parlementaires du Portugal et de l'Espagne à l'Assemblée de la République, et qui a pour but d'apporter une "contribution" aux travaux du prochain sommet des gouvernements portugais-espagnol, qui se tiendra à Guarda le 2 octobre.

Les parlementaires portugais et espagnols s'engagent à approfondir les relations entre leurs institutions parlementaires, "par la création de structures plus souples", et préconisent de donner la priorité à la coopération entre les territoires frontaliers, sur la base du cadre financier pluriannuel 2021/2027 et du plan de relance et de résilience.

Dans son bref discours lors de la séance de clôture, la présidente du Congrès des députés espagnols, la socialiste catalane Meritxell Batet, a soutenu que la coopération institutionnelle entre les deux pays ne devrait pas se limiter à leurs gouvernements respectifs et a souligné l'importance des parlements en tant qu'organes de souveraineté "pluralistes".

Dans la même veine, le président du Parlement portugais, Ferro Rodrigues, a noté que même dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le dialogue entre les parlements du Portugal et de l'Espagne avait été "consolidé".

Dans le discours qui a ouvert le VIIIe Forum parlementaire portugais-espagnol - qui a précédé celui du président du Congrès des députés espagnols, Meritxell Batet ,- Ferro Rodrigues a fait valoir que "l'amitié, la coexistence et même la complicité entre le Portugal et l'Espagne, ne se limitent pas aux relations de gouvernement à gouvernement : Elles sont l'expression de l'affection réciproque qui nous unit tous".

"Dans la dimension parlementaire de cette relation, le forum a toujours été un espace de dialogue, de compréhension et aussi de volonté d'agir", a-t-il déclaré.

Du point de vue de Ferro Rodrigues, le Portugal et l'Espagne sont confrontés à un problème commun, la désertification de l'intérieur, les deux pays connaissant "un vieillissement de la population, une érosion de l'activité économique, un vidage des services publics et sociaux", autant de facteurs qui "créent des déséquilibres qui affaiblissent les régions touchées et le bien-être collectif.

"La mise en œuvre de la stratégie commune de développement territorial entre le Portugal et l'Espagne est de la plus haute importance. La mobilité, les transports, l'énergie ou l'environnement sont autant de domaines qui bénéficient clairement de notre action commune. Il ne fait aucun doute que cela nécessite l'impulsion des pouvoirs centraux des deux États", a-t-il déclaré.

Ferro Rodrigues a également plaidé pour que le Portugal et l'Espagne luttent contre les incendies de forêt, défendent la biodiversité, luttent contre le changement climatique et défendent la qualité de l'environnement".


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires