La fête se déroulait près du barrage de Funcho, dans la localité de São Bartolomeu de Messines, lorsque la GNR a reçu une "plainte pour signaler le bruit d'une zone isolée dans les environs", a déclaré le commandement territorial de la force de sécurité de Faro.

"Le GNR est venu pour localiser la source du bruit et a rapidement réalisé qu'il était confronté à une fête illégale avec environ 80 personnes, qui ont été approchées, inspectées et ont reçu l'indication de quitter le site pour non-respect des mesures associées à la pandémie de Covid-19", a déclaré la même source.

La GNR a également annoncé qu'elle détenait deux hommes et une femme, âgés de 21 à 32 ans, pour trafic de drogue, et a soulevé six infractions administratives pour consommation de stupéfiants.

Ont également été saisis sur le site "un total de 179 doses de haschisch, 13 doses de cocaïne et 7 doses de cannabis", tandis que les organisateurs du parti "ont été identifiés et les faits transmis au tribunal de Silves".

La situation d'urgence, qui est en vigueur au Portugal continental depuis le 15 septembre et le restera au moins jusqu'au 14 octobre, empêche les rassemblements de plus de 10 personnes.