Le Bulletin économique souligne qu'en raison de la contraction de l'activité due à la pandémie Covid-19, le taux de chômage passera de 6,5 % en 2019 à 7,5 % en moyenne annuelle, un chiffre qui représente une révision à la baisse par rapport à celui publié en juin.

"La spécificité de la crise pandémique a conduit à une baisse du taux de chômage au cours du premier semestre 2020, dans un contexte de réduction significative de la population active. Avec la normalisation progressive des circonstances liées à la pandémie, une augmentation du taux de chômage et de la population active est prévue au second semestre de l'année", peut-on lire dans le document de la banque centrale.