StarSul, le concessionnaire et garage officiel de Mercedes dans le sud du Portugal, est basé à Faro, Portimão, Beja, et doit ouvrir un nouveau showroom à Évora, et à la tête de l'entreprise se trouve Henrique Champalimaud.

"L'année dernière a été une année fantastique pour nous malgré l'investissement que nous avons fait à Évora", explique Champalimaud qui a vu ses ventes augmenter l'an dernier pour atteindre 17 000 véhicules. Il précise toutefois que la clé du succès de l'entreprise ne réside pas seulement dans la marque et le produit, mais aussi dans le service continu qu'elle offre.

"La marque Mercedes est la même partout dans le monde et c'est une marque très claire, ce qui fait la vraie différence est le niveau de service que nous offrons, c'est mon objectif au sein de l'entreprise", dit M. Champalimaud qui est fier d'être toujours disponible et même de publier son numéro de téléphone portable personnel sur le site web de l'entreprise.

"30 % de nos ventes proviennent de pistes pour StarSul et la différence est qu'il ne s'agit pas du produit mais du service que nous fournissons - ce sont les gens qui font la vraie différence."

Fan de Beethoven depuis toujours, une passion qu'il a héritée de son père, Henrique Champalimaud considère que la gestion d'une entreprise s'apparente à la direction d'un orchestre : "Tout le monde entend la 7e symphonie différemment, mon travail consiste à rassembler tous les éléments de l'orchestre, en reconnaissant que ce ne sont pas seulement les cordes qui sont importantes, chaque élément est important, des bois aux percussions".

"Lorsque j'ai rejoint l'entreprise, la première chose que j'ai faite a été de parler à tous ceux qui travaillaient ici, pour comprendre qui ils étaient en tant que personnes, car si vous ne connaissez pas les gens avec lesquels vous travaillez, vous ne pouvez pas être un bon manager.

"Il faut être capable de donner aux gens la possibilité de penser en affaires, après tout deux plus deux peuvent égaler quatre mais dans une entreprise il y a toujours des gens entre les chiffres, dit Champalimaud, je suis capable de reconnaître les compétences chez les autres pour pouvoir les pousser à se pousser ensuite. Si les membres du personnel ne savent pas comment agir, alors ils sont malheureux, il faut être capable de donner aux gens les moyens d'avancer eux-mêmes et cela fait avancer l'entreprise".

En investissant dans son équipe, Champalimaud a réussi à créer un niveau de service inégalé, où les voitures parlent d'elles-mêmes et où le service apporte une valeur ajoutée.