Migrants interceptés en Algarve

in Actualités · 18-09-2020 01:00:00 · 0 Commentaires

Les autorités ont intercepté un groupe de migrants qui ont débarqué illégalement, le 15 septembre, sur l'Ilha Deserta à Faro et se sont ensuite enfuis, laissant leur bateau derrière eux.

Selon le capitaine de la zone maritime sud, il y avait au moins 18 membres de la police maritime, appuyés par quatre navires et d'autres moyens, qui essayaient d'intercepter l'équipage du navire, qui a déjà été localisé. Selon la même source, à 16h30, le groupe de 28 migrants, prétendument originaires du Maroc et comprenant trois femmes, était "en transit vers le quai commercial de Faro à bord de navires de la police maritime et de la GNR".

Dans une déclaration, l'autorité maritime a indiqué que le groupe comprenait également un enfant, dont l'âge n'était pas précisé, et qu'une des trois femmes était enceinte.

Les autres groupes de migrants qui ont débarqué sur la côte de l'Algarve ces derniers mois étaient composés exclusivement d'hommes.

Une fois à terre, le groupe a pris un bus jusqu'à la base de soutien logistique de Quarteira, où ils ont subi des tests de dépistage du Covid-19, et devaient ensuite être remis au Service des étrangers et des frontières, a ajouté Fernando Rocha Pacheco.

Le navire sur lequel les 28 migrants sont arrivés sur l'île mesure environ sept mètres de long et est similaire à ceux utilisés pour les cinq autres débarquements illégaux enregistrés dans la région depuis décembre.

Le débarquement a été signalé aux autorités via le 112 par des personnes se trouvant sur la plage de l'île, qui n'a pas d'habitants et ne dispose que d'un restaurant et d'un support de plage.

Au moins 18 membres de la police maritime étaient sur place, appuyés par quatre bateaux et d'autres moyens.

Des éléments de l'unité de contrôle côtier de la GNR ont également participé à l'opération.

C'est le sixième débarquement illégal sur la côte de l'Algarve impliquant des migrants d'Afrique du Nord.

Le cas le plus récent s'est produit en juillet, lorsqu'un groupe de 21 hommes, prétendument marocains, a débarqué sur l'île de Farol, également dans la municipalité de Faro.


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires