Couvre-feu obligatoire le week-end presque partout au Portugal

Par TPN/Lusa, in Actualités · 08-01-2021 12:00:00 · 0 Commentaires

La plupart des comtés du Portugal continental, à l'exception de 25, auront une interdiction de voyager entre les municipalités et un couvre-feu entre 13h00 et 05h00, ce week-end prochain, alors que le Portugal s'enfermera davantage.

Le gouvernement a décidé aujourd'hui d'"étendre les règles actuellement en vigueur" dans la lutte contre la pandémie sur le territoire continental, dans le cadre du nouvel état d'urgence, en déterminant également une "mesure de précaution" ce week-end pour les municipalités les plus à risque.

Les 25 municipalités qui sont considérées comme étant à risque modéré, avec moins de 240 cas d'infection pour 100 000 habitants accumulés en 14 jours, sont Alcoutim, Aljezur, Almeida, Arronches, Barrancos, Carrazeda de Ansiães, Castanheira de Pêra, Castelo de Vide, Coruche, Ferreira do Alentejo, Freixo de Espada à Cinta, Lagoa, Manteigas, Monchique, Odemira, Pampilhosa da Serra, Proença-a-Nova, Resende, Santiago do Cacém, Sardoal, Sernancelhe, Sines, Torre de Moncorvo, Vila de Rei,an Vila do Bispo.

"Chaque jour compte", a déclaré le Premier ministre, précisant qu'"il peut être utile de ne pas attendre le 15 pour prendre de nouvelles décisions et que celles-ci peuvent être prises à la suite de ce qui est confirmé le 12".

Les écoles restent ouvertes

Le premier ministre a également exclu d'aller de l'avant immédiatement avec la suspension de l'activité d'enseignement dans les écoles en raison de l'évolution négative de la pandémie, mais a admis des mesures plus restrictives à partir de la semaine prochaine.

"Il y a aujourd'hui un grand consensus entre les techniciens et les spécialistes sur le fait qu'il n'est pas justifié d'affecter le fonctionnement de l'année scolaire. Nous ne devons pas prendre de mesures qui impliquent, comme nous l'avons adopté l'année scolaire dernière, l'interruption de l'activité scolaire", a déclaré le chef du gouvernement.

António Costa a également déclaré qu'il écoutera les partenaires sociaux et les autres partis politiques sur la possibilité d'adopter des mesures plus restrictives. Interrogé sur le scénario d'un nouvel enfermement, il a rejeté les mesures d'anticipation et a fait part de son "espoir" que l'augmentation des cas ces deux derniers jours ne se poursuive pas jusqu'à la semaine prochaine.

"Ce que nous avons fait jusqu'à présent, c'est de concentrer les mesures sur le week-end ; un pas en avant signifie étendre ce type de mesures au reste de la semaine, donc adopter des mesures d'enfermement plus générales, du type de celles que nous avons adoptées en mars dernier. Je n'ai pas voulu anticiper les mesures, car l'espoir est le dernier à mourir, nous devons espérer que les chiffres d'hier et d'aujourd'hui sont encore un ajustement de la période que nous avons connue ces dernières semaines et que les données d'ici le 12 ne le confirmeront pas S'ils le confirment, il est nécessaire de faire ce qu'il faut faire", a-t-il souligné.

Jeudi, le Président de la République a décrété la reconduction de l'état d'urgence pour huit jours supplémentaires, jusqu'au 15 janvier, afin de permettre des mesures pour contenir le covid-19.

Nouveaux chiffres publiés

Ce jeudi, le Portugal a enregistré 95 décès supplémentaires liés au covid-19 et 9 927 nouveaux cas d'infection par le nouveau coronavirus, selon le rapport quotidien de la Direction générale de la santé (DGS).

Les règles pour chaque niveau

Les municipalités à risque modéré :

- Utilisation obligatoire d'un masque sur le lieu de travail

- La possibilité d'effectuer des mesures de la température corporelle par des moyens non invasifs dans l'accès aux lieux de travail, aux établissements d'enseignement, aux moyens de transport, aux espaces commerciaux, culturels et sportifs.

- La possibilité d'exiger des tests de diagnostic pour COVID-19, dans l'accès aux établissements de santé, aux structures résidentielles, aux établissements d'enseignement, aux établissements professionnels à l'entrée et à la sortie du territoire national - par air ou par mer - et autres lieux, par détermination de la DGS.

Départements à haut risque :

Le week-end des 9 et 10 janvier :

- Limitation des déplacements entre les communes

- Interdiction de circuler sur la voie publique à partir de 13 heures

Règles générales

- Action visant à contrôler le respect du télétravail obligatoire ;

- Utilisation obligatoire d'un masque sur le lieu de travail

- Maintien des heures d'ouverture des établissements (22 heures, sauf restaurants et équipements culturels à 22h30)

- Le télétravail : Tant que les fonctions en question le permettent, que le travailleur dispose de conditions pour les exercer et que les services essentiels ne sont pas concernés, le télétravail est obligatoire : Pour les entreprises travaillant dans ce comté ;

Outre les mesures susmentionnées, des mesures de portée nationale doivent également être observées dans les Comtés à risque modéré, moyennant les adaptations appropriées.

Les comtés à risque très élevé et extrêmement élevé :

Le week-end des 9 et 10 janvier :

- Limitation des déplacements entre les municipalités

- Interdiction de circuler sur la voie publique à partir de 13 heures

Règles générales

- Action visant à contrôler le respect du télétravail obligatoire ;

- Utilisation obligatoire d'un masque sur le lieu de travail.

- Fermeture des magasins le week-end à partir de 13 heures et ouverture à partir de 8 heures *, sauf pour les établissements suivants

Pharmacies ;

Cliniques et bureaux ;

Établissements de vente de denrées alimentaires avec une porte donnant sur la rue jusqu'à 200 m2 ;

Stations d'essence ;

À partir de 13 heures, les restaurants ne peuvent fonctionner que par livraison à domicile.

* Les établissements qui étaient ouverts avant 8h00 peuvent continuer à le faire.

Pour des mises à jour quotidiennes sur le Covid-19, veuillez consulter le site suivant: https://covid19.min-saude.pt/ponto-de-situacao-atual-em-portugal/



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires