Le Premier ministre met en garde contre un confinement probable tout au long du mois de mars

Par TPN/Lusa, in COVID-19, Actualités · 12-02-2021 11:59:00 · 0 Commentaires

Le Premier ministre António Costa, a déclaré qu'il suppose que le niveau actuel de confinement devra être maintenu pendant le mois de mars, ajoutant que ce n'est pas le moment de commencer à "discuter d'une ouverture totale ou partielle".

"Nous devons maintenir le niveau actuel de confinement, certainement pour les 15 prochains jours et nous devons supposer de manière réaliste que nous devrons le maintenir même pendant le mois de mars", a déclaré António Costa aux journalistes au Palais d'Ajuda à Lisbonne à la fin du Conseil des ministres pour décider des nouvelles mesures de l'état d'urgence qui a été renouvelé jusqu'au 1er mars par le Parlement.

Dans le message initial, António Costa a donné un signal positif sur le confinement actuel et a reconnu "l'effort civique" des Portugais, en déclarant que le confinement donne des résultats, avec une "réduction des nouveaux cas" qui se traduit par une réduction significative du risque de transmissibilité.

Malgré ces résultats, le Premier ministre a averti que "la situation reste extrêmement grave".

"Et cette gravité, si elle se traduit par l'augmentation des patients hospitalisés, si elle se traduit par l'augmentation des patients en soins intensifs, elle se traduit aussi par le nombre extrêmement élevé de décès quotidiens. Elle diminue également, mais nous ne pouvons pas nous résigner aux chiffres que nous avons encore. Ils sont absolument inacceptables", a-t-il souligné.

Si l'on compare avec le nombre maximum de décès quotidiens enregistrés lors de la première vague, lorsque tous les Portugais se sont mobilisés "pour lutter contre cette pandémie", les chiffres dont dispose actuellement le Portugal "sont absolument inacceptables", a-t-il conclu.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires