Des chercheurs de Porto produisent de l'énergie à partir des vagues

Par TPN/Lusa, in Actualités, Nord, Renouvelable · 06-03-2021 08:01:00 · 0 Commentaires

Des chercheurs de la faculté des sciences de l'université de Porto (FCUP) ont mis au point trois dispositifs qui, à partir du mouvement des vagues, peuvent générer de l'électricité et l'objectif est maintenant de les installer dans des bouées océaniques.

Dans une déclaration, la FCUP explique que l'étude, publiée dans la revue Nano Energy et développée par des chercheurs de l'Institut de physique des matériaux avancés, de nanotechnologie et de photonique, avait pour mission de "générer de l'énergie à partir du mouvement des ondes".

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont développé trois nano-générateurs qui peuvent générer de l'électricité grâce au mouvement des ondes.

Les nano-générateurs utilisent deux matériaux triboélectriques de polarités différentes pour générer ce type d'énergie.

L'objectif est maintenant d'installer ces dispositifs sur des bouées océaniques afin "d'augmenter le temps de permanence dans la mer sans intervention humaine", assure l'institution.

Cité dans la déclaration, João Ventura, l'un des auteurs de l'ouvrage, explique que les dispositifs "utilisent une combinaison d'effet triboélectrique - un effet similaire aux chocs électrostatiques - et d'induction électrostatique pour générer de l'électricité à partir du mouvement des vagues".

Lors de tests en laboratoire, les chercheurs ont placé les dispositifs à l'intérieur d'une bouée, simulant des conditions de houle semblables à celles que l'on trouve dans l'océan.

"Pour tirer parti du mouvement multidirectionnel des vagues, nous avons utilisé des sphères à l'intérieur de la bouée qui maximisent l'effet triboélectrique et la génération d'énergie électrique pour tout type de mouvement", précise le chercheur, ajoutant que différentes façons de générer de l'énergie électrique à partir de ce mouvement ont été testées et optimisées.

Selon les chercheurs, "il n'est pas possible d'alimenter" les bouées océaniques en utilisant des approches conventionnelles telles que les batteries ou les panneaux solaires, arguant qu'il est possible d'utiliser l'énergie des océans, une "source propre et renouvelable avec un énorme potentiel d'exploitation".

"L'étude a démontré que la production d'énergie de ces nano-générateurs dépend clairement des périodes et des hauteurs des vagues, ainsi que de la réponse hydrodynamique de la bouée, compte tenu de ses mouvements linéaires et rotatifs", ajoutent-ils.

L'objectif de l'équipe est maintenant d'effectuer des tests dans l'océan et d'évaluer la possibilité de "mettre à l'échelle la technologie pour générer suffisamment d'énergie pour être compétitive, en utilisant le mouvement des vagues, avec d'autres technologies de production d'énergie".

Cette étude, qui fait partie du projet i.nano.WEC, financé par le Blue Fund, a bénéficié de la collaboration de chercheurs de la faculté d'ingénierie de l'université de Porto (FEUP) et de l'Institut des sciences et de l'innovation en ingénierie mécanique et en génie industriel (INEGI).



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires