Comment rompre avec votre téléphone

Par TPN/Lusa, in Tech, Santé · 19-03-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Combien de fois par jour vous arrive-t-il de décrocher votre téléphone sans réfléchir ? Si vous ressentez régulièrement la démangeaison incontrôlable de vérifier vos notifications alors que vous devriez faire autre chose, vous n'êtes pas seul.

Une nouvelle étude a révélé qu'un tiers des jeunes âgés de 18 à 30 ans ont signalé des symptômes de dépendance aux smartphones - et les chercheurs affirment que le temps cumulé passé sur un téléphone ne fait pas vraiment de différence.

Une étude menée par le King's College de Londres auprès de 1 043 personnes a révélé que 39 % d'entre elles présentaient des symptômes tels que la perte de contrôle du temps passé sur leur téléphone, la détresse lorsqu'elles ne pouvaient pas y accéder et la négligence d'autres domaines de leur vie. Plus de deux tiers des personnes dépendantes avaient également des problèmes de sommeil.

De plus en plus, il semble que nous commençons à comprendre les effets néfastes de l'utilisation illimitée des smartphones, c'est pourquoi il est utile de mettre en place des stratégies de prise en charge personnelle. Voici comment faire...

Passez au gris
Dépourvu de couleur, votre téléphone n'est pas moins fonctionnel, mais il est beaucoup moins attrayant pour votre cerveau. Pamela Roberts, psychothérapeute à Priory (priorygroup.com), explique : "Passez votre téléphone en niveaux de gris (la plupart des téléphones ont ce paramètre) et désactivez également toutes les notifications".

"Drainer la couleur de votre smartphone vous permettra d'améliorer votre concentration et de réduire l'attrait qu'il exerce sur votre œil", note Roberts. "En gros, cela le fait paraître plus terne et moins fort."

Lorsque vous êtes en compagnie, Roberts conseille également d'éteindre complètement votre téléphone et de vous engager pleinement avec votre compagnon. Le fait de savoir que votre téléphone est interdit devrait vous aider à éviter de passer du temps à faire défiler l’écran.

Laissez votre téléphone "seul à la maison"

Que ce soit lors de vos promenades quotidiennes pour prendre l'air ou de vos sorties au supermarché, M. Roberts conseille de prévoir des périodes où vous laissez physiquement votre téléphone à la maison.

"Il y aura probablement des retraits psychologiques, et vous aurez peut-être besoin du soutien de vos amis et de votre famille pour vous aider à gérer l'agitation, l'irritabilité et le mécontentement qui découleront du sevrage de votre téléphone", note-t-elle.

"Pour vous aider, associez-vous à un ami qui souhaite également réduire son temps de téléphone. L'union fait la force. Mettez-vous d'accord pour vous offrir un café ou un chocolat chaud et une longue promenade sans votre appareil."

Loin des yeux, loin du cœur
Êtes-vous coupable d'avoir votre téléphone à côté de vous à votre bureau ? Il est peut-être temps de mettre un peu d'espace physique entre vous et votre addiction.

"Essayez de créer cette séparation entre vous et votre appareil", explique le Dr Rachael Kent, maître de conférences en économie numérique et éducation de la société au King's College de Londres (drdigitalhealth.co.uk).

"Le mettre dans un tiroir ou dans une autre pièce peut vous empêcher d'entrer dans ce cycle compulsif qui consiste à prendre habituellement votre téléphone et à le faire défiler."

Allez au cœur du problème
Certains téléphones disposent désormais de paramètres de temps d'écran qui vous permettent de fixer des limites pour des applications individuelles, comme WhatsApp et Instagram.

"Les paramètres de bien-être qui limitent le temps que vous passez sur une appli peuvent être utiles, mais parfois, cela revient à mettre un sparadrap sur le problème", explique Kent. "Je pense qu'il s'agit plutôt de définir vos propres habitudes."

Kent suggère d'analyser ce que vous ressentez lorsque vous utilisez votre téléphone, notamment lorsque vous êtes dans un cycle où vous le prenez compulsivement. Vous sentez-vous peu stimulé par votre travail, ou pourriez-vous éviter de faire face à un problème à la maison ?

"Définir des paramètres mentaux est vraiment important, car cela montre que vous êtes conscient du moment où l'utilisation de votre smartphone devient addictive et nuisible à votre propre santé mentale."

Kent ajoute : "Malheureusement, nos téléphones sont nos outils de loisirs et nos outils de travail à l'heure actuelle. Et en ce moment, nous traversons un traumatisme collectif, donc nous utilisons aussi nos téléphones pour la sociabilité et le soutien."

Kent souligne que tout cela est tout à fait bien et naturel : "Il est important que nous tendions la main à nos amis, notre famille et nos collègues pour obtenir du soutien, tout en essayant de mettre ces limites en place.

"Il s'agit d'adopter ces pratiques au fil du temps, et il faut au moins 14 jours pour changer une habitude.

"N'essayez pas de moraliser la situation, insiste-t-elle, réessayez demain."




Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires