Marcelo Rebelo de Sousa participera à la 19ème session de présentation de la "Situation épidémiologique du Covid-19 au Portugal", aux côtés du Premier ministre et du Président de l'Assemblée de la République et des chefs de partis, également par vidéoconférence. Puis, dans l'après-midi, à partir de 14h30, le chef de l'État entendra les neuf partis disposant de sièges parlementaires, dans cet ordre : Initiative libérale, Chega, PEV, PCP, BE, PAN, PSD, CDS-PP et PS.

La période actuelle de l'état d'urgence - un cadre légal qui a déjà été décrété 14 fois dans le contexte actuel de la pandémie de Covid 19 - se termine jeudi 15 avril à 23h59. Un nouveau renouvellement pour 15 jours supplémentaires prendra effet entre le 16 et le 30 avril.

L'Assemblée de la République a programmé pour mercredi après-midi le débat sur la demande d'autorisation de renouvellement de l'état d'urgence. Jeudi dernier, le Président de la République a déclaré que cette semaine il y aurait "un autre moment de réflexion sur le renouvellement de l'état d'urgence", avec une nouvelle session avec des experts et une nouvelle audition des partis politiques pour contribuer à "une décision sur ce renouvellement". "Si vous me demandez ce que je souhaite le plus, je voudrais que ce soit le dernier renouvellement de l'état d'urgence, coïncidant avec la fin du mois d'avril. En vérité, c'est ma volonté. Et je pense que c'est la volonté de tous les Portugais", a-t-il déclaré aux journalistes.

Marcelo Rebelo de Sousa a exprimé l'espoir que l'évolution des données du covid-19 au Portugal en avril permettra "d'entrer dans une autre vague en mai, une bonne vague". "Nous verrons. Cela dépend de nous tous", a-t-il ajouté. Aux termes de la Constitution, l'état d'urgence, qui permet de suspendre l'exercice de certains droits, libertés et garanties, ne peut durer plus de 15 jours, sans préjudice d'éventuels renouvellements avec le même délai. Pour le décréter, le président de la République doit écouter le gouvernement et avoir l'autorisation de l'Assemblée de la République, qui, lors des six derniers renouvellements, a été donnée avec des votes en faveur du PS, PSD, CDS-PP et PAN et l'abstention de BE.