Les Européens, y compris les Portugais, veulent des objectifs climatiques plus ambitieux

Par TPN/Lusa, in Actualités, Santé et environnement, Politique · 01-05-2021 16:00:00 · 0 Commentaires

Les Européens souhaitent des objectifs plus ambitieux en matière de climat. Selon une nouvelle enquête, le Portugal est le quatrième pays dont les citoyens demandent le plus d'efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L'enquête, qui porte sur 12 pays de l'Union européenne (UE), dont le Portugal, relève de la Fédération européenne pour le transport et l'environnement (T&E), une organisation environnementale qui défend des politiques durables et regroupe 63 associations du secteur des transports et de l'environnement dans 24 pays européens.

Publiées dans un communiqué de presse par l'association environnementale portugaise Zero, membre de T&E, les conclusions de l'enquête, qui a porté sur 13 324 personnes, indiquent un fort soutien des citoyens au renforcement des objectifs nationaux de réduction des émissions. L'UE a fixé un objectif de réduction de 55 % d'ici à 2030.

Cette ambition accrue est l'avis exprimé par 68 % des 88 % de personnes interrogées qui ont exprimé une opinion sur le sujet. Ceux qui considéraient que les efforts ne devaient pas augmenter étaient 24 % et 8 % de ceux qui soutenaient qu'ils devaient au contraire diminuer.

Parmi les partisans d'une plus grande ambition dans les objectifs pour 2030, on trouve les citoyens du sud de l'Europe, l'Italie en tête (85 %), suivie de l'Espagne (79 %), de la Roumanie (73 %) et du Portugal (72 %).

Les Polonais (68 %) et les Hongrois (67 %) ont également exprimé à une large majorité que leurs gouvernements devraient fixer des objectifs de réduction des gaz à effet de serre plus élevés.

Aux Pays-Bas et au Danemark, les citoyens n'étaient pas favorables à une augmentation des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, choisissant plutôt de les conserver (environ 85 %). L'étude indique que le soutien au maintien des objectifs n'est pas inférieur à 80 % dans tous les pays où l'enquête a été réalisée.

Les travaux ont également montré que les femmes sont plus disposées à accroître leurs ambitions en matière de climat, et qu'il n'y a pas de différences majeures en termes de groupes d'âge.

Dans l'ensemble, la grande majorité (84 %) des personnes interrogées sont favorables à un renforcement des efforts en matière de climat dans les transports et les bâtiments par le biais de normes et de réglementations (telles que la limitation des émissions de dioxyde de carbone des voitures). Mais moins de la moitié des personnes interrogées sont favorables à la création d'instruments fondés sur le marché (système européen d'échange de quotas d'émission) qui rendent les carburants plus chers.

Sur la base des résultats de l'enquête, T&E et Zero affirment que la Commission européenne devrait profiter du soutien massif du public en faveur de nouvelles règles et réglementations climatiques pour accroître l'ambition des politiques sectorielles, par exemple en ce qui concerne les émissions des nouvelles voitures.

Ils affirment également que l'Union européenne a raté une excellente occasion d'augmenter de 60 % les objectifs de réduction des émissions d'ici 2030, comme l'avait demandé le Parlement européen.

Dans le communiqué, Zero rappelle également que la Commission européenne s'apprête à lancer un ensemble de mesures visant à réduire les émissions de 55 % d'ici 2030. L'une d'entre elles concerne les émissions des secteurs du transport et du bâtiment, dont les réductions sont soit de la responsabilité des gouvernements, soit encadrées par le système d'échange de quotas d'émission de carbone. Si l'option est le marché du carbone, Zero dit qu'il n'est pas d'accord, et prévient que dans l'enquête les citoyens ne sont pas non plus d'accord, préférant ce qui existe actuellement, avec des objectifs nationaux.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires