Cette majorité signifie qu'il n'aura plus à compter sur le soutien des petits partis pour approuver les lois et les budgets, ce qui amène les analystes à prédire une plus grande stabilité dans le pays.

Une stabilité saluée

Le résultat a été salué par les analystes, DBRS Morningstar déclarant : "La force du centre politique étaye l'opinion de DBRS Morningstar selon laquelle le Portugal poursuivra son approche pragmatique de l'élaboration des politiques macroéconomiques. De même, un gouvernement majoritaire permet une stabilité législative à un moment important, lorsque le Portugal (BBB élevé, Stable) gère ses fonds européens destinés à stimuler les perspectives économiques".

"Cette victoire majoritaire inattendue aux élections portugaises pourrait inaugurer une période de stabilité politique à un moment important", déclare Jason Graffam vice-président du groupe Global Sovereign Ratings.

"Le résultat majoritaire pourrait réduire les obstacles législatifs, alors que le pays vise à stimuler les perspectives de croissance avec une exécution efficace des investissements et des réformes liées au financement de l'UE."

L'agence de notation financière Moody's considère que la victoire du PS profitera au Portugal sur plusieurs aspects, à commencer par le fait qu'elle est "positive" pour le crédit, car elle réduit l'incertitude politique. En outre, elle facilitera la réalisation des objectifs du plan de redressement et de résilience (PRR).

Le résultat électoral "est positif pour le crédit car il met fin à l'incertitude politique, dans laquelle le PS dépendait des autres partis pour faire passer les principales lois", estime l'agence de notation.

"Le fait d'avoir un gouvernement majoritaire est de bon augure pour la capacité du gouvernement portugais à respecter les étapes et les objectifs du PRR, qui ont été convenus avec l'Union européenne (UE) dans le cadre du programme Next Generation EU", qui, lit-on, est "crucial pour les perspectives de croissance à court terme du Portugal et les améliorations à long terme du potentiel de croissance de l'économie".

António Costa a profité de son discours de victoire pour rappeler la valeur de la stabilité, et promettre la poursuite du dialogue.

"Une majorité absolue n'est pas le pouvoir absolu, ce n'est pas gouverner seul, c'est une responsabilité accrue, c'est gouverner avec et pour tous les Portugais", a-t-il déclaré.