L’invasion des insectes

Par Jake Cleaver, in Mode de Vie · 18-12-2020 01:00:00 · 0 Commentaires

Ces insectes photographiés ici, sont de retour en ville.

Vous avez peut-être remarqué que chaque année à cette époque, ces petites bestioles brunes apparaissent soudainement en masse ici en Algarve - et vous avez peut-être aussi remarqué qu'elles sont les plus désespérément maladroites que vous puissiez imaginer.

Ces petits maladroits semblent ne pouvoir faire que quelques pas avant de se retourner et de s'agiter impuissants. Et si vous venez à leur secours et les retournez, ils ne se retourneront sur leur dos que 15 secondes plus tard.

Ils ont des ailes et peuvent donc voler aussi, mais c'est tout aussi aléatoire. Ils ne sont pas comme les pingouins qui sont tous maladroits sur terre mais qui deviennent majestueux et gracieux dès qu'ils touchent l'eau. Non. Ils volent à un mètre au plus dans les airs - et s'écrasent ensuite pour atterrir de façon horrible. Il semble qu'on ne puisse pas les laisser seuls un instant, sinon ils s'exposent à une sorte de péril mortel. Seuls, ils se seraient sûrement éteints, mais je pense que leur force réside clairement dans leur nombre - ils sont nombreux.

J'ai décidé cette année d'essayer de découvrir qui ils sont. J'ai réussi à le découvrir en prenant une photo d'eux et en la cherchant sur Google (saviez-vous que vous pouvez chercher une photo sur Google ? C'est vrai, cherchez sur Google) et en demandant à ces " scrollers de jardin " utiles sur la page Facebook de Jardinage au Portugal s'ils savaient ? Beaucoup d'entre eux savaient de qui je parlais et les ont décrits comme "ces mignons petits insectes sans défense qui sont un peu bêtes" - c'est bien eux. Et bien sûr, il y a eu de nombreux rapports de sauvetage de personnes les sauvant de flaques, de piscines, de toiles d'araignées et de la foule infinie d'autres dangers dans lesquels ils parviennent à se retrouver minute par minute. Certaines personnes ont dit qu'elles pensaient être des "insectes de juin" comme en Angleterre, sauf qu'ici, elles seraient plutôt des "insectes de décembre".

Mais en fin de compte, tout indiquait qu'il s'agissait du "hanneton européen", et bien que Wikipédia, comme quelqu'un l'a souligné, "ne dit rien sur leur incompétence désespérée", croyez-moi, ils le sont. Mais ce n'est pas grave, car il s'avère qu'ils n'ont pas besoin d'être un scarabée pendant très longtemps. Ils passent la plus grande partie de leur vie sous terre sous forme de larves en forme de C. Elles se reposent en se nourrissant de racines d'herbe et ne deviennent des coléoptères que pendant environ deux semaines, juste le temps de faire des bébés. Chaque femelle pond 30 à 40 œufs dans le sol et le cycle de vie de la génération suivante commence. Les adultes meurent ensuite, ce qui n'est franchement pas surprenant vu leur comportement. Ce qui est surprenant, c'est qu'ils parviennent à séduire tout le monde en restant maladroitement couchés sur le dos ou en bourdonnant à tue-tête contre les murs. Mais bon, ça montre qu'il y a quelqu'un pour tout le monde.

Mais tout a un but et, à l'état larvaire, ils font une excellente nourriture pour les oiseaux qui ont un petit creux et les autres animaux qui cherchent à "faire des petits vers". Et même en tant que coléoptères, je peux les imaginer comme la chose que Timon et Pumba du Roi Lion trouveraient délicieuse. Ils conviendraient parfaitement à leur style de vie de paresseux et de laisser-faire. Croustillants, satisfaisants et certainement faciles à attraper. Hakuna-matata.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires