Le plus grand alignement de Jupiter et de Saturne depuis 1623 est visible aux Açores

Par TPN/Lusa, in Actualités · 21-12-2020 13:00:00 · 0 Commentaires

Le phénomène se produit tous les 20 ans, mais les deux planètes n'ont pas été aussi proches depuis 1623.

La conjonction de Saturne et de Jupiter, lorsque les deux planètes s'alignent, se produit aujourd'hui le 21 décembre et, selon les conditions météorologiques, peut être vue depuis les Açores, garantit l'Observatoire astronomique de Santana - Açores (OASA).

"Non seulement ce sont les deux plus grandes planètes du système solaire, mais ce sont aussi les deux plus grandes planètes que nous pouvons voir à l'œil nu", bien que Vénus soit "plus brillante", explique Pedro Garcia, technicien en communication de l'OASA.

Il y a vingt ans, en 2000, "ces deux planètes étaient très proches, à tel point que nous pouvions mettre un petit doigt entre les deux, ce qui représente plus ou moins un degré dans le ciel. Cette fois, si nous mettons un petit doigt, nous pourrons couvrir les deux planètes, ce qui signifie qu'elle est vraiment, vraiment proche".

Dans ce qui serait "le point culminant de l'année", l'OASA n'ouvrira pas de portes en raison des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.

Le phénomène se produit vers 17h30 aux Açores (18h30 au Portugal continental) mais Pedro Garcia conseille de commencer à suivre le phénomène à partir de 15h30 (16h30 à Lisbonne).

Quant à sa position, "l'objet sera vu au sud-ouest. Après le coucher du soleil, il sera plus ou moins dans la même position", ajoute-t-il.

"Tant que les gens ont une bonne vue sur la mer, au sud-ouest, qu'il n'y a pas de montagnes ou de maisons devant, ou de lampadaires avec de la pollution lumineuse, ils verront facilement ce phénomène", garantit-il.

Les deux planètes formeront un point ressemblant à une étoile. Pedro Garcia explique que "l'une des façons de réaliser qu'il ne s'agit pas d'une étoile est qu'elle ne scintille pas, parce que les planètes ne scintillent pas dans le ciel, mais un point très lumineux apparaîtra dans le ciel".

À l'approche de Noël, et le jour du solstice d'hiver, cet alignement est particulièrement pertinent, car certains le comparent à l'étoile qui a guidé les Sages : L'astronome et mathématicien Johannes Kepler, au XVIIe siècle, "a suggéré que ce qui est décrit de l'étoile de Bethléem était une conjonction, mais il ne me semble pas que ce soit le cas, notamment parce que l'effet ne sera pas similaire à la description de l'étoile de Bethléem", démystifie-t-il.

"Profitez-en car ce phénomène ne se reproduira pas avant environ 60 ans, en 2080, et ce sera peut-être la dernière chance pour beaucoup de gens", dit-il.

Bien qu'elle soit fermée ce jour-là, l'OASA diffusera des images en ligne de cet événement. Mais le technicien renforce : "Je vais être honnête, ces vidéos peuvent être vues plus tard, sur internet, ce que je conseille, c'est que, s'il fait beau, sortez, utilisez votre téléphone portable, et allez voir le phénomène".



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires