L'absence de nécessité de porter un masque dépend de la couverture vaccinale et de la transmission du virus.

Par TPN/Lusa, in Actualités, COVID-19, Monde · 14-05-2021 18:06:00 · 0 Commentaires

La levée du port du masque ne devrait être envisagée que lorsque la couverture vaccinale contre le covid-19 est bonne et que la transmission du virus SRAS-CoV-2 est réduite, a averti aujourd'hui l'Organisation mondiale de la santé.

"Les pays doivent tenir compte de la couverture vaccinale et du taux d'incidence local [du virus responsable du covid 19] avant de décider de retirer ces mesures", a déclaré Michael Ryan, directeur du programme d'urgence de l'OMS, lors d'une conférence de presse.

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils allaient mettre fin à l'utilisation obligatoire de masques faciaux pour les personnes vaccinées, y compris dans certains environnements fermés, en raison de l'évolution favorable de la lutte contre la pandémie de covid-19, un changement salué par le président Joe Biden.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont révisé leurs directives pour les personnes entièrement vaccinées, leur permettant de ne plus porter de masque à l'extérieur dans les foules et dans la plupart des environnements intérieurs.

Toutefois, l'utilisation de masques dans les environnements fermés bondés, tels que les bus, les avions, les hôpitaux ou les prisons, reste obligatoire.

Lors de la conférence de presse d'aujourd'hui, tenue numériquement depuis le siège de l'OMS à Genève, Michael Ryan a rappelé que les vaccins contre le covid-19 protègent contre la maladie la plus grave, mais qu'il n'y a toujours pas de "grande preuve de la capacité d'une personne vaccinée à infecter d'autres personnes".

Compte tenu de cela, les pays qui ont l'intention de supprimer l'obligation de porter un masque, ne devraient le faire que "en tenant compte de l'intensité de la transmission dans cette zone et, en même temps, du niveau de couverture vaccinale", a déclaré l'OMS responsable des programmes d'urgence, sans faire spécifiquement référence aux États-Unis.

Pour l'épidémiologiste Maria Van Kerkhove, responsable technique de la réponse de l'OMS au covid-19, la décision des autorités nationales sur la renonciation à l'utilisation d'un masque doit toujours être évaluée "dans le contexte" de chaque pays, mais aussi en fonction du niveau de vaccination atteint.

"Nous ne sommes pas encore hors de danger. Il y a encore beaucoup d'incertitudes dues aux variantes et nous devons tout faire pour éviter de nouvelles infections et sauver des vies ", a prévenu l'épidémiologiste.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires