Des inquiétudes subsistent quatre ans après les incendies dévastateurs

Par TPN/Lusa, in Actualités · 20-06-2021 11:21:00 · 0 Commentaires

Le président de l'Assemblée de la République a souligné la tragédie de l'incendie qui a éclaté à Pedrógão Grande il y a quatre ans, considérant que c'est le moment de réaffirmer l'engagement de tous pour éviter qu'un événement similaire ne se reproduise.

L'incendie qui s'est déclaré le 17 juin 2017 à Pedrógão Grande, dans le district de Leiria, et qui s'est propagé aux municipalités voisines, a fait 66 morts et plus de 250 blessés, détruit 500 maisons et 50 entreprises.

Le président de l'Assemblée de la République a rappelé que, "parallèlement à une traînée de destruction dont les cicatrices sont encore visibles aujourd'hui, des dizaines de citoyens ont perdu la vie, dont certains enfants".

L'Association des victimes toujours inquiète

"Peu ou très peu de choses ont changé par rapport aux attentes qui ont été créées. Il y avait tant de promesses et nous regardons le territoire et la forêt et tout reste pareil", a déclaré à Lusa la présidente de l'Association des victimes de l'incendie de Pedrógão Grande (AVIPG), Dina Duarte.

"C'est la zone forestière qui m'inquiète. C'est là que se situe le grand conflit d'intérêts des propriétaires pour garder le profit et des entreprises liées à l'économie de la forêt", a-t-elle souligné.

Cependant, Dina Duarte maintient l'espoir qu'il y aura tout de même un changement dans la forêt du territoire, dominée par la monoculture de l'eucalyptus.

"Il ne sera pas logique que tout reste en l'état et que rien ne soit fait au niveau central ou local", a-t-elle ajouté.

La présidente de l'AVIPG a également souligné qu'après quatre ans, il existe encore des zones rurales "où personne ne peut appeler personne et des endroits où les gens ne peuvent même pas appeler le 112 en cas d'urgence".



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires