Le ciel qui disparaît - L. Annette Binder

Par Sandra Pereira, in Mode de Vie, Livres, Santé · 26-02-2021 01:00:00 · 0 Commentaires

Revue de livres

Il s'agit d'un roman sur la Seconde Guerre mondiale, mais vu à travers le point de vue des Allemands. L. Annette Binder est née en Allemagne et a grandi dans le Colorado, c'est son premier roman. Ce livre a été inspiré par les expériences de sa famille. Binder a utilisé les journaux de son arrière-grand-père et d'autres recherches.

Le livre se déroule en 1945, vers la fin de la guerre, et suit la famille Huber. Josef, Etta (les parents) et les enfants, Max qui est parti au combat et Georg qui est aux Jeunesses Hitlériennes. Au fur et à mesure qu'ils souffrent, vous pourrez ressentir leur douleur à travers les pages. Chacun d'eux fait face au conflit à sa manière. Vous comprendrez que certaines personnes ont soutenu Hitler tandis que d'autres ont simplement toléré la situation. Ils faisaient tout simplement de leur mieux à une époque impossible. Les effets de la guerre, surtout sur les enfants, ont été durables.

"La victoire était inévitable, disaient-ils, la victoire était un fait acquis, mais les dames savaient mieux. Leurs garçons sont partis, chaque jour ils sont partis et ils ne sont pas revenus ou ils sont revenus brisés et à quoi servait la victoire alors que tout était perdu."
Vous ne pouvez pas lire ce livre et ne pas être affecté. La guerre a des conséquences et des choix terribles. Ce livre vous pousse à comprendre les pertes subies par les deux parties au conflit. La beauté de ce livre est qu'il vous offre une vision unique de la guerre.

La qualité de l'écriture de Binder est exceptionnelle. Sa nature descriptive vous transporte sur les lieux. C'est un livre à lire absolument si vous êtes fan de fiction historique sur la Seconde Guerre mondiale.

Pour plus d'informations ou pour acheter un exemplaire du livre, veuillez consulter le site https://www.amazon.com/dp/1635574676



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires