Un spécialiste met en garde contre l'augmentation des troubles de la voix due au port d'un masque

Par TPN/Lusa, in Santé et environnement, COVID-19, Actualités · 13-04-2021 12:40:00 · 0 Commentaires

L'oto-rhino-laryngologue Clara Capucho a averti aujourd'hui que l'utilisation de masques imposée par la pandémie de Covid-19 a augmenté le nombre de pathologies de la voix, en particulier dans l'appareil vocal des Portugais.

L'alerte de la coordinatrice de l'unité de la voix du Centro Hospitalar Lisboa Ocidental (CHLO), qui intègre les hôpitaux Egas Moniz, S. Francisco Xavier et Santa Cruz, intervient quelques jours avant la Journée mondiale de la voix (le 16 avril).

" Le nombre de patients atteints de dysphonie due à une tension musculaire est en augmentation depuis mars 2020 ", indique dans un communiqué la spécialiste, qui dit avoir vu ces derniers mois de plus en plus de personnes atteintes de ce problème, qui se caractérise par une difficulté à parler, un enrouement, un manque de volume et de projection, entre autres. La spécialiste reconnaît que, "bien qu'il soit important d'arrêter la propagation du virus, l'utilisation de masques a aggravé les pathologies associées à la voix".

"Le nombre de patients diagnostiqués avec une dysphonie due à une tension musculaire a augmenté depuis mars 2020, date à laquelle les autorités sanitaires ont recommandé l'utilisation de masques comme mesure essentielle pour réduire le risque de contagion par le Covid-19", souligne-t-elle.

"L'effort accru pour l'émission vocale - causé par les masques, l'anxiété et la posture devant l'ordinateur - entraîne une tension musculaire dans la zone cervicale, les épaules et l'appareil vocal lui-même, ce qui entraîne souvent une dysphonie due à la tension musculaire. Cette tension est si intense que, dans certains cas, elle provoque de graves dommages vocaux", souligne-t-elle.

La voix étant le principal outil de travail des artistes, l'Unité de la voix de l'hôpital Egas Moniz et la Fondation GDA - Gestion des droits des artistes lanceront une enquête pour évaluer l'impact de Covid-19 sur les performances vocales des acteurs et des chanteurs, une initiative qui marquera la Journée mondiale de la voix 2021, placée cette année sous la devise "Un monde, plusieurs voix".

Le vice-président du GDA, Luís Sampaio, déclare que "les artistes sont durement éprouvés par les effets causés par la pandémie de Covid-19, comme la limitation des activités culturelles et l'annulation de spectacles. Mais, malgré cet arrêt, ils ne peuvent pas négliger ce qui, pour beaucoup, est leur principal outil de travail : leur voix". " Il est essentiel que les artistes disposent d'un suivi sanitaire préventif qui identifie et traite les pathologies de l'appareil vocal, le maintenant apte aux exigences professionnelles requises post-pandémie ", défend Luís Sampaio.

La Fondation GDA enverra à tous les collaborateurs une enquête en ligne pour évaluer les niveaux de gêne vocale des artistes, dont les données seront envoyées à l'unité vocale de l'hôpital Egas Moniz, qui évaluera les symptômes et, par la suite, transmettra les cas graves pour des consultations ou des dépistages. L'équipe de Clara Capucho utilisera ensuite les résultats pour préparer une étude scientifique sur les effets des masques anti-covidiens sur la voix des artistes au Portugal.

La Fondation et le CHLO promouvront également, mercredi et jeudi, des dépistages gratuits de la voix destinés à la communauté artistique, mais aussi à la population de l'hôpital Egas Moniz. En raison de la pandémie, les artistes intéressés doivent s'inscrire à l'avance en remplissant un formulaire sur le site de la Fondation GDA, et le reste de la population doit contacter l'unité vocale du CHLO.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires