Costa estime qu'il est injuste de blâmer l'Allemagne au sujet des brevets du vaccin covid-19

Par TPN/Lusa, in Actualités, COVID-19, Politique, Europe · 10-05-2021 15:03:00 · 0 Commentaires

Le Premier ministre a déclaré aujourd'hui qu'il jugeait "injuste" de reprocher à l'Allemagne la position moins ouverte de l'Union européenne face à la levée des brevets sur les vaccins contre le covid-19, soulignant que la plupart des Etats membres suivent la même ligne.

António Costa a fait ces déclarations lors d'une conférence de presse conjointe avec le président de l'Argentine, Alberto Fernandez, après une rencontre d'environ une heure et demie entre eux, à São Bento.

"La description que j'ai vue, selon laquelle l'Allemagne bloquait une position de l'Union européenne sur les brevets, est injuste. L'Union européenne a pris une position commune, où l'Allemagne et plusieurs pays ont pris une position commune sur cette question", a répondu le Premier ministre du Portugal, pays qui préside jusqu'en juin le Conseil de l'Union européenne.

Dans ce contexte, et après avoir été confronté aux positions du chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, et du pape François, tous deux pour la libération des brevets, António Costa a souligné que le Portugal, en tant que présidence européenne, comprend qu'"il y a une nette majorité de pays qui ont la même position".

"Il est essentiel de garantir l'accès universel aux vaccins pour toutes les personnes dans le monde, et pour cela, il est nécessaire d'augmenter la capacité de production - et c'est le vrai gros blocage qui existe. Ensuite, il faut un mécanisme efficace de partage des vaccins, comme le mécanisme Covax, qui doit être doté d'un nombre suffisant de vaccins pour assurer sa bonne distribution", a déclaré le Premier ministre.

"Par ailleurs, plusieurs pays, comme l'Espagne et le Portugal, sur la base d'une relation bilatérale, se sont engagés à céder une partie de leurs vaccins. Dans le cas du Portugal, nous serons très bientôt en mesure, lorsque dans les prochaines semaines la vaccination des plus de 60 ans, de commencer à livrer cinq pour cent des nouveaux vaccins aux pays africains lusophones", a-t-il ajouté.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires