TPN : Que pensez-vous du feu vert donné par le Royaume-Uni ?

JF : C'est presque comme une page qui se tourne. Le Royaume-Uni est notre principal marché et le fait que nous puissions réellement bénéficier de cette "discrimination positive" est très important car nous sommes pratiquement le seul pays disponible avec ces caractéristiques pour les voyages. C'est encore plus important, car cela se produit à un moment où les Britanniques ont un mid- term, une période de vacances entre le 25 mai et le 6 juin. Cependant, nous avons déjà 17 vols, soit environ 5 500 sièges disponibles, au départ du Royaume-Uni et nous avons huit autres vols au départ d'autres destinations.

Le sentiment est que l'activité reprend. Nous avons également eu l'ouverture des frontières avec l'Espagne et cela s'est ressenti dans le commerce et les restaurants avec les touristes espagnols.

Nous avons de bons niveaux de réservations pour les mois de juin, juillet et août, ainsi que pour les quatre derniers mois (septembre, octobre, novembre et décembre), ce qui nous fait penser que nous pouvons à nouveau respirer.

TPN : Vous attendez-vous à une grande reprise cet été ?

JF : Si rien de mauvais n'arrive, nous l'espérons, car nous avons de bons taux de demande du point de vue du marché national et nous avons enfin l'opportunité de voir revenir les marchés étrangers. Nous nous attendons à une année meilleure que la précédente, surtout à mi-parcours, et à terminer l'année avec une situation déjà proche de la normale. Nous espérons que ce sera enfin le redémarrage de notre activité principale (le tourisme).

Nous proposons aux personnes qui arrivent un kit contenant des masques et du gel alcoolisé fabriqués au Portugal, ainsi qu'un guide touristique avec des idées sur ce qu'il faut faire dans la région. Il y a deux messages principaux dans ces kits : bienvenue, profitez de ce que la région a à offrir et faites-le en toute sécurité.

TPN : Qu'en est-il des tests Covid-19 ?

JF : Les touristes britanniques doivent faire un test rapide ou une PCR dans la région avant de rentrer au Royaume-Uni. Nous avons plus de 126 points dans la région où il est possible de faire le test, nous encourageons chaque hôtel à passer des accords avec les laboratoires pour pouvoir faire les tests dans le confort de l'hôtel, et beaucoup le font. De plus, pour les personnes qui arrivent à l'aéroport et qui se souviennent ensuite (qu'elles doivent faire un test), nous disposons également d'un service de livraison pour faire le test ici à l'aéroport.

TPN : Comment les personnes qui ne sont pas au courant de toutes les règles en vigueur en cas de pandémie peuvent-elles trouver ces informations ?

Nous avons tout mis à disposition sur les sites web visitPortugal.com et visitalgarve.com, nous faisons des communications aux différents agents touristiques, comme les hôtels, pour qu'ils soient au courant des règles, car ce sont eux qui ont souvent un contact direct avec les touristes. Nous avons maintenant plus de règles similaires dans l'espace européen que nous n'en avions. Par conséquent, il est aujourd'hui beaucoup plus naturel de voir un touriste essayer de s'informer sur les règles en vigueur.

En fait, il est très important de se rappeler que l'année dernière, nous avons eu une présence importante de touristes dans la région en été et nous n'avons pas eu de vague pandémique due à cette présence. Pourquoi ? Parce que toutes les entreprises ont appliqué des protocoles sanitaires. Nous avons été la première région du monde, pour autant que je sache, à publier des protocoles sanitaires pour le golf, les restaurants, les hôtels, la location de voitures, parmi beaucoup d'autres entreprises du secteur. Nous avons été le premier pays à disposer d'un système de certification dit "propre et sûr" pour des services qui ne sont pas seulement destinés au tourisme, mais aussi aux domaines de la culture et des transports.