Une société de leasing aérien réclame 15 millions d'euros à SATA

Par TPN/Lusa, in Actualités · 07-11-2020 16:00:00 · 0 Commentaires

La compagnie aérienne Air Lease Corporation, basée à Los Angeles, a intenté une action en justice pour réclamer 15 millions d'euros à la compagnie aérienne Azores Airlines du groupe SATA.

Le document, auquel Lusa a eu accès et qui a été admis au tribunal de Ponta Delgada, réclame au transporteur açorien près de 15 millions d'euros liés aux contrats pour l'avion A321 neo de SATA.

En 2016, lors de la formalisation de l'accord, le vice-président de la société de leasing aérien, Marc Baer, était à Ponta Delgada, et accompagné du président exécutif de SATA de l'époque, Paulo Menezes, lors de la présentation du plan opérationnel de la société. L'agence de Lusa a contacté SATA pour savoir si elle avait été informée du processus, ce à quoi elle a répondu qu'elle attendait une réponse de l'opérateur.

Les deux transporteurs aériens du groupe SATA ont clôturé avec des pertes d'environ 42 millions d'euros, avec des pertes supplémentaires de 33,5 millions d'euros sur la même période. Dans leurs états financiers, auxquels Lusa a eu accès début octobre, il est indiqué que Azores Airlines (qui opère à destination et en provenance de l'archipel) a subi des pertes de 34,5 millions d'euros entre janvier et juin, tandis que SATA Air Azores, qui opère dans l'archipel, a subi des pertes de 7,6 millions d'euros.

Les activités de SATA au cours de cette période ont été fortement affectées par la pandémie, et la compagnie a cessé ses activités pendant la majeure partie du deuxième trimestre. Cependant, en 2019, les pertes globales du groupe s'élevaient déjà à 53 millions d'euros, ce qui correspond à la perte enregistrée en 2018.

SATA a récemment demandé une aide d'État de 133 millions d'euros, une opération approuvée par Bruxelles. Cependant, la Commission européenne a ouvert une procédure pour le Portugal afin de prouver que les trois récentes augmentations de capital de la compagnie aérienne des Açores ne constituaient pas des aides d'État, et la date limite pour le pays est actuellement en cours.



Articles Liés


Comments:

Soyez le premier laisser vos commentaires
Sujets interactifs, envoyz nous vos avais et commentaires

The Portugal News reserve le droit de reproduire vos commentaires